La confirmation

Lorsque les parents choisissent de baptiser leur enfant en bas âge, la confirmation est l’étape dans le cheminement de la foi où le jeune va confirmer ce baptême.

Selon Luther, la confirmation est une invention humaine. Il ne voit pas d’inconvénient à continuer à la célébrer à condition qu’elle ne soit pas considérée comme un sacrement. Pour lui, la confirmation est « un usage ecclésiastique ou une cérémonie sacramentelle ». C’est-à-dire un « rituel qui peut avoir son utilité pratique, et plus exactement pédagogique ». L’enseignement catéchétique conduira donc les jeunes à confesser leur adhésion au Christ et à l’Église le jour de leur confirmation, présentés au pasteur par leurs parents, parrains et marraines lors d’un jour de fête (Pâques, Pentecôte ou Noël).

Pour Calvin, l’instruction chrétienne aux enfants occupe une place prépondérante. Le catéchisme sera enseigné aux adolescents dès l’âge du discernement (douze à quatorze ans).

Aujourd’hui, le catéchisme paroissial dure deux ans, période pendant laquelle le groupe des jeunes catéchumènes va vivre ensemble des moments forts autour des enseignements bibliques et théologiques, des sorties de découvertes et la « retraite » qui restera toujours pour eux un souvenir très heureux.